DIY Baume tatouage cicatrisant

Classé dans : corps | 4

Bonjour les petites fleurs,
Aujourd’hui, je reviens vers vous pour vous partager une recette un peu qui sort du commun!
Oui car en fait, je me suis fais un tatouage récemment (oui je vois déjà les plus bio d’entre vous dire : bouuuuu elle se dit bio et elle se fait injecter de l’encre dans son corps…) , car oui, j’aime prendre soin de mon alimentation , et de ce que je mets sur mon corps, mais j’aime aussi les piercings et les tatouages , ET OUAIS ;) !
Donc,après le tatouage, je n’ai pas voulu acheter la crème de la pharmacie ni celle que vendait mon tatoueur (si vous aviez vu sa gueule quand je lui ai dit que je me la faisait moi, j’avais comme l’impression que j’avais dis un truc super grave et que je sabotais ma vie ^^).

J’avais envie de lui dire, t’inquiète, je gère tout comme toi tu gères avec tes aiguilles mais bon j’ai préféré me la fermer :) .

Pour ma recette, je suis partie sur une base qu’avait proposé « angie parasite » sur la page des essentielles de Cristine, car il y avait déjà un post à ce sujet sur le facebook.

J’y ai fais quelques arrangements, car il y a des ingrédients que je voulais absolument mettre.

J’ai fais un baume, car un baume ne contient pas de phase aqueuse donc pas de risque de contamination bactérienne, car les bactéries ne vivent pas dans un produit ou il n’y a pas d’eau.

D’ailleurs pour faire cette recette, j‘ai utilisé mon macérat huileux essentiel cicatri-pô des essentielles de Cristine, reçu en partenariat pour ce mois de Janvier.

Alors , autant avec le plumemul reçu aussi en partenariat, j’ai directement fait ma mousse de teint avec ici et avec la fragrance figue cassis que j’avais déjà acheté un savon, autant avec le macérat huileux essentiel cicatri-pô, je ne savais pas bien quoi en faire.

Enfin, ça c’était avant de fabriquer mon baume cicatrisant spécial tatouage.

Alors, dans ce macérat que j’ai reçu en test, il y a un mélange de fleur :

INCI:  leaf Sesamum indicum seed oil, Achillea millefolium flower,cistus lanadiferus, Plantago major leaf, helychrisum italicum flower, Buxus sempervires leaf ,  natural tocophérol

Si vous n’avez pas fait latin, ce macérat essentiel est constitué de fleur d’achillée millefeuille, de ciste ladenifere, de feuille de plantain , de fleur d’immortelle italienne,de feuille de buis et de vitamine E qui sont des plantes dont le pouvoir cicatrisant n’est plus à démontrer. Le tout plongé dans de l’huile de sésame.

C’est donc un macérat avec une multitudes de plantes et feuilles ,qui me fait comprendre son prix.

Au vue de la macération des différentes fleurs et feuilles, il doit y avoir une concentration en actif assez intéressante.

 Son prix:4.10€ les 50mL ici

Alors, nous allons voir si ce macérat essentiel ainsi que quelques autres de mes produits sont réellement efficace sur une peau qui demande une grande cicatrisation après un tatouage:


DIY Baume tatouage cicatrisant:

diy baume cicatrisant tatouage

  • 10% de beurre de karité petit Jesus (j’en parle ici de ce trésor) : régénère les peaux abîmés, hydrate et nourri
  • 50% macérat huileux essentiel cicatri’pô pour tous les bienfaits que j’ai pu dire au dessus :
  • 20% macérat calendula: cicatrisant, anti-inflammatoire,adoucissant et assouplissant
  • 10% cera bellina :épaississant et filmogene 
  • 5% miel de lavande du voisin de mes grands parents: propriétés cicatrisante et réparatrice 
  • 5% vit E :cicatrisant, nourrissant,anti age,réparateur

Mode opératoire:

Pour ne pas perdre de produit, je vous conseille de travailler dans votre « bocal final » pour éviter de perdre du produit lors des transvasements

Apres avoir tout bien désinfecter, prendre son pot et mettre le beurre de karité, le macérat huileux cicatri-po, le macérat de calendula, et la cera bellina .

Mettre le pot au bain marie jusqu’à ce que tous les ingrédients soient bien fondus.

Une fois tous les ingrédients bien fondus, ajouter le miel et la vit E en finissant d’homogénéiser au mini fouet pour bien repartir les ingrédients.

Laisser refroidir avant d’utiliser.


Alors clairement, ce baume ne nécessite que très peu d’ingrédients,et grace à ses nombreux ingrédients réparateurs,la concentration en principe actif de mon baume est bien supérieure à ce que vous pourrez trouver en pharmacie avec les crèmes lambdas vendus comme tel.

J’ai choisi de faire dernièrement une texture mi solide, mais qui fond relativement vite sur la peau (sans massage) grace à la cera bellina et au beurre de karité petit Jesus déjà mou.

La texture est semi dure, en gros, dès que vous prenez le baume dans vos doigts, ils commencent à fondre sous l’effet de la chaleur corporelle.

J’essaye de vous prendre en photo la texture pour vous montrer prochainement (j’ai du mal pour trouver du temps en ce moment pour faire les photos c’est affreux!)

Le tatoueur m’a pris le tatouage en photo juste fini de tatouer et une photo à J+7, vous aller voir que c’est assez dingue!

tatouage plume feminin lavande et coquelicot

A J+2 avec ma crème, je n’avais déjà plus de rougeur ou autre sur le tatouage, on aurait dit qu’il était déjà cicatriser, mes collègues de boulots ayant déjà des tatouages ont un peu halluciné sur la rapidité de cicatrisation du tatouage.

J’ai l’impression qu’à J+7 , mon tatouage n’est presque plus en 3D (celles qui se sont faite tatouer comprendront cet aspect que j’ai trouvé bizarre quand je me massais avec le baume ^^)

Alors après, forcement mon tatoueur était au top! (bonjour Sangpiternel ).

Le tatouage est très fin, et il m’a dit que cela restait un tatouage superficiel vu les détails et je n’étais pas très rouge à la fin du tatouage, mais quand même!

La cicatrisation optimale étant après 1 mois d’après mon tatoueur, car c’est le cycle de la peau, mais la plupart des gens ne voient plus de « changement » niveau cicatrisation au bout de 2 semaines.

Bref, je ne peux que vous conseiller ma recette, mais surtout le macérat huileux essentiel cicatri-po qui a une grande importante dans ma recette au vue des différentes plantes et fleurs présente dans ce macérat.

Je suis contente d’avoir testé ce produit, car clairement, je ne me serais jamais tourné vers lui sur le site, car je préfère fabriquer mes macérats , sauf que les miens ne sont pas multiplantes et en plus, je n’ai pas toutes ces variétés!

Je pense que pour mes recettes d’après soleil cet été, j’utiliserais ce macérat qui doit être vraiment pas mal du tout pour la sudiste que je suis et qui se respecte !

Alors ,vous avez des tatouages vous aussi? Vous avez utilisé quoi comme crème cicatrisante après votre tatouage?

Les plus extremistes bio d’entre vous pourront me jeter des pierres car….je pense que ce 1er tatouage est peut etre le debut d’autres à venir… ;)!

XOXO

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Responses

  1. Magnifique tatouage ! Très fin, très féminin et parfaitement placé sur ton épaule !
    Moi aussi je suis une tatouée bio addict, du coup je comprends bien la contradiction ! ;)

    Ravie d’avoir découvert ton blog en tout cas, je repasserai assurément !

    • Coucou Amandine et merci du commentaire :)
      Oui, moi j’aime pas les cases car on peut avoir envie de prendre soin de soi et consommer mieux mais être percé et tatoué, ça c’est juste de l’artistique qui se retrouve sur son corps ;) !

      A bientôt alors :) !

  2. coucou audrey dis moi ton tatouage il fait quelle dimension s’il te plait ? et sur l’épaule ça fais pas trop mal ? en tout cas il est très fin j’aime beaucoup

    • coucou, merci, alors niveau douleur, je ne saurais decrire, certains endroit etaient particulierement douloureux car il remonte devant aussi finement, et la j’ai douillé ^^, d’autres beaucoup plus supportable!
      sinon il mesure environ 20cm de hauteur sur 6 de largeur

Laissez un commentaire