(DIY)Faire son macérat d’orcanette

Coucou les petites fleurs,

Vous ne le savez peut être pas si vous ne me suivez pas sur ma page facebook, mais hier, j’ai fais un atelier cosmétique avec mes copines qui ne connaissent pas encore ce domaine, mais qui ont envie de changer leur habitude de consommer en cosmétique.

C’est donc naturellement que je leur ai dis : Allez on se fait un petit atelier chez moi? » .

Oui car nous, on est très atelier, atelier sushi, atelier « macaron » (dans le futur ^^) , car partager ses passions je trouve que c’est enrichissant pour soi et les autres.

Donc après avoir cerné ce qu’elles voulaient faire dans l’atelier et 2 petites commandes, nous voici donc à hier, et faut dire qu’on attendait toutes les 3 cette atelier pour partager un super moment.

Ce petit passage 3615mylife, pour dire qu’avant leur arrivée, j’ai voulu faire un macérat d’orcanette .

J’ai acheté mon orcanette chez les essentielles de Cristine ici (à force on va croire qu’elle me soudoie , mais une flower power avec un nom de blog comme « lavande et coquelicot » ben forcement elle est proche des fleurs et du végétal, et sa boutique, ben elle me correspond à 100%…) .

A savoir que cette orcanette colore énormément à très petite quantité les huiles avec une couleur OMG sublYYYYme !! (attention au pH car comme souvent les plantes sont aussi des indicateurs de pH et changent de couleur selon celui ci!) .

Avant de vous raconter comment j’ai fais mon macérat, j’ai quand même envie de faire un petit topo sur les différents types de pigments et comment les extraire, car on peut s’y perdre parfois tellement les méthodes sont.

Il y a 2 types de pigments dans la nature:

  • les pigments lipophiles:

    Ces pigments « s’exprimeront » et seront en quelque sorte relargué dans les huiles.Dans ce cas présent, il faudra choisir des huiles de support qui ne rancissent pas rapidement , ou rajouter de la vit E pour justement éviter ce phénomène.

En fonction des huiles, et de ce que vous voudrez en faire, vous pourrez choisir une huile sèche, une huile grasse, ou des huiles spécifique .

L’orcanette fait donc parti de ces plantes qui sont lipophiles , tout comme l’urucum, la carotte. 

Pour la durée de la macération, quand j’atteins la couleur désirée je stoppe mon macérat, car je ne cherche à exploiter que la couleur, pas comme un vrai macérat de fleurs d’arnica par exemple qui devra lui macérat bien 3 semaines pour en extraire un maximum de propriété .

  • les pigments hydrophiles que je divise en 3 familles:
  • Ceux qui n’ont besoin que d’eau:Ces pigments la, auront donc comme son nom l’indique besoin d’eau pour s’exprimer. Dans le cas présent, vous pourrez aussi mettre un hydrolat aussi pour avoir en plus les effets des plantes de l’hydrolat en plus de la couleur.

Si vous voulez garder ce « macérat’ qu’on appellera plus une infusion dans le temps, il lui faudra obligatoirement un conservateur pour ne pas qu’il moisisse.

Ça sera le cas notamment des liane de ternate ou pois de senteur(clic ici pour voir mon test ), la garance,l’extrait de pastel…


  • Ceux qui auront besoin d’un mélange eau/glycerine: On appellera cela ça un macérat hydro-glycériné 

En général, on mettra 10% de glycérine dans 90% d’eau et on rajoutera 10% de la plante dont on veut extraire le colorant.

Parfois, perso, je mets un peu plus de glycérine car en en ajoutant plus, je remarque que la couleur se dissous mieux.

C’est notamment le cas de la fleur d’hibiscus, les fleurs de mauves…


  • Ceux qui auront besoin d’un mélange eau/alcool/glycérine:  que l’on appellera aussi un macérat hydro-alcoolo-glycériné (rien de bien compliqué donc pour le nom on ne s’y perd pas :)!

Pour sa fabrication, il faudra faire un mélange de mélanger à part égalé, l’eau, l’alcool et la glycérine pour avoir un ration 1/3 de chaque (soit en gros 33.3% d’eau, 33,3% d’alcool et 33,3% de glycérine).

On ne pourra pas utiliser ce mélangé à haute concentration, par rapport à sa teneur en alcool par contre.

C’est notamment le cas de la fleur de coquelicot .


Si vous voulez un peu plus creuser le sujet, voici le dossier d’aroma zone que j’ai trouvé pas mal pour dégrossir , il y a aussi l’article de Caly sur le sujet.

Si par contre,les plantes vous intéressent, j’ai le ivre « plantes médicinales de Provence et d’ailleurs » de Nathalie Clot Havond que je vous conseille car il est vraiment bien, et très complet sur tout ce qui concerne les décoctions de plantes, fabriquer ses sirops,et repérer les différentes espèces de fleurs dans la nature.


Fabrication du macérat d’orcanette:

macérat d'orcanette lavande et coquelicot
Pour réaliser ce macérat, voici comment j’ai procédé:

  • 100mL d’huile de carthame (j’ai choisi cette huile car elle est antioxydante, légère car pénètre vite la peau , relipidante et nourrissante, par contre, elle est très sensible à l’oxydation, il est conseillé de garder cette huile au frigo dans son emballage d’origine, fermé, à l’abri de l’air et de la lumière CF aroma zone)
  • une cuillère à café d’orcanette.
  • si vous voulez garder ce macérat: mettre de la vit E pour éviter le rancissement.

Bien homogénéiser le macérat, et voici ce qu’on obtient après environ 12H de macération à froid niveau couleur avant filtration:
macérat orcanette lavande et coquelicot

Une belle couleur pourpre/cerise que j’aime beaucoup.

Ensuite, j’ai juste utilisé un égouttoir pour filtrer car l’orcanette étant assez gros , ça ne passe pas à travers.

Je pense, qu’il est aussi possible de mixer son orcanette dans l’huile pour avoir une couleur plus intense, mais du coup le filtrage sera plus galère (filtre à thé ou à café).

Voici les petites choses que j’ai réaliser avec ce macérat:

  • des baumes à lèvres (comme une idiote j’ai rajouté un peu de mica blanc brillant, et ça m’a éclairci la couleur qui était plus prononcé initialement, la recette à venir prochainement sur le blog, car elle est terrible!!) :

baume à levre à l'orcanette lavande et coquelicot

  • des savons: dont la recette arrivera prochainement aussi sur le blog. je vous réexpliquerais le mode opératoire, car j’ai agi différemment pour les colorer , et je pense que la couleur va être modifié avec le temps, le pH de mon savon devant diminuer.

38ba8e5e4a900609672f12ec999659c1.jpg

Bref, après mon essai de coloration végétale avec les lianes de ternate qui colorent en un superbe bleu (ici), l’orcanette est encore un coup de cœur végétal pour colorer mes cosmétiques avec les plantes!

Prochainement, je testerais le chou rouge, car je sais que c’est un indicateur de pH, c’est d’ailleurs un TP de 1er S ou 2nd en physique chimie :).

Alors , vous connaissez, vous colorer avec les végétaux? Ça vous tente?

XOXO

11 Responses

  1. merci pour cet article, je vais changer l’huile car je n’ai pas celle citée, je pense mettre de l’huile d’amande douce. Qu’en penses tu? ou si tu as d’autres huiles à me proposer?!
    Brigitte

    • Bonjour Brigitte,
      Oui pas de probleme pour l’huile d’amande douce, tu peux vraiment personnaliser avec les huiles que tu as à la maison!
      Tu peux même faire une synergie d’huile si tu comptes ensuite utiliser le macérat dans un biphasé ou un serum ;)!
      Comme ça tu multiplies les benefices de differentes huiles en plus de la couleur ;)
      Audrey

  2. Chère Audrey,
    Je ne savais pas qu’on pouvait utiliser les pois de senteur comme colorant, c’est génial ça. Est-ce la fleur ou les tiges?
    J’ai essayé le macérat d’urucum: super… au point que je n’ai toujours pas perdu mon bronzage à cette date (24/10!!!) et en plus, comme tu le disais, c’est anti-moustique, moi, qui ai d’habitude une peau à moustiques où ils font des piqués joyeux… j’ai passé l’été tranquille et j’ai pu dire flûte aux moustiques-tigres…
    Merci de toutes ces bonnes trouvailles
    Christine

    • Bonjour Christine,
      je suis ravie de savoir que les conseils du blog ont bien fonctionné pour toi :)!!
      En ce qui concerne les pois de senteur, je mets les fleurs séchées (que j’achète car je suis pas trop forte en botanique encore, faut que je lise encore mon livre de fleur ^^) dans de l’eau et quelques secondes après, l’eau commence à se colorer en bleu
      Alors forcement, plus il y a de fleurs, et plus cela infuse longtemps et plus la couleur sera intense ;)!
      En tout cas la couleur est magnifique regarde le lien que j’ai pointé dans l’article, j’ai fais un démaquillant bi phasé avec les pois de senteur pour coloré la phase aqueuse ;)!
      A bientôt, et merci de ton retour, cela me fait plaisir :)

  3. COZIC Katell

    Merci miss, pour ces jolies recettes qui donnent envie!!! Bises

  4. […] Coucou les petites fleurs, il y a quelques temps, je vous ai parlé de mon macérat d’orcanette ou j’avais aussi expliqué les différents types de pigments ici […]

  5. Chlorophylle

    Peux-tu préciser où se trouve (lien) l’article d’Aroma-Zone ? Merci beaucoup! Est-ce qu’on peut trouver l’orcanette ailleurs que chez Cristine ? Mon souci, ce sont les frais de port ; si je ne commande que cet ingrédient, je vais payer des frais de port – et j’aimerais autant éviter… Je commande souvent chez A-Z par contre – mais je ne crois pas qu’ils aient de l’orcanette, alors, peut-être peut-on utiliser un autre ingrédient que l’on trouverait chez eux ??? Merci des précisions!

    • Coucou Chlorophylle, alors, je ne sais pas de quel article, si c’est celui pour les dossiers sur les pigments, tu n’a qu’a cliquer sur le mot en rose (en general c’est comme ça qu’apparaissent mes liens quand j’oublie de les signaler!)
      Sinon en colorant lipophile et qui donne une couleur rose, je n’ai testé que celui ci donc, je ne pourrais pas t’en conseiller un autre :/ , et en effet, je ne l’ai pas vu sur aroma zone.
      Apres, comme je le dis, l’orcanette est juste pour colorer le baume, puisqu’il ne colore pas les lèvres,donc tu peux t’en passer si vraiment tu n’en a pas :) !

  6. […] parlé de mon amour pour l’orcanette que je découvrais (avec la recette pour fabriquer votre huile teintée ici ainsi que mon baume à lèvre coloré à l’orcanette la) […]

  7. […] pour la réalisation de  l’infusion d’hibiscus,je vous renvoi à mon article sur mon macerat d’orcanette ici sauf que vous y remplacerez l’huile par l’eau dans les même […]

  8. […] Icl , j’ai un peu abusé niveau quantité d’orcanette, car mes derniers savons eux avaient une couleur un peu plus douce (rappelez vous, c’était ceux ci:clic et je vous donnais le mode opératoire pour y faire votre macérat ainsi que toutes les infos sur l’orcanette la). […]

Laissez un commentaire